Gastronomie et hospitalité en Morvan

Un peu d'histoire... Au milieu du 19ème siècle, les ancêtres du maître actuel des lieux régalaient déjà les papilles des personnes de passage, mais nourrissaient surtout tous les ouvriers agricoles, bûcherons et autres travailleurs de force très nombreux dans la région. Le village comptait à cette époque plus de 1 500 personnes et la main d'œuvre temporaire était indispensable et nombreuse pour permettre la réalisation des travaux agricoles jusqu'à l'arrivée des premiers moyens mécaniques vers le milieu du 20e siècle. <strong>Jean-Baptiste DUREUIL</strong> et <strong>Jeanne BOIRE</strong> tenaient la principale auberge du village, auberge dans laquelle chacun pouvait manger et prendre pension, « seul ou avec ses chevaux ». Après leur fille, c'est la petite fille Félicie qui prend les reines de l'auberge qui deviendra quelques années plus tard « l'Hôtel du Centre ».L'auberge est à cette époque le centre d'animation du village. "<strong>La Félicie</strong> ", c'est sous ce nom qu'elle était connue au début du 20e siècle, fait une cuisine qui assure le bonheur de tous et les anciens du village, ceux qui l'avaient connue, aimaient à rappeler qu'elle faisait travailler en son temps de nombreuses personnes des alentours, soit directement dans l'hôtel soit pour produire toute la matière première dont elle avait besoin.A cette époque, les plus anciens se souviennent qu'elle pouvait servir quantité de volailles et cochonaille par semaine pour nourrir tous ses Clients ! Il fallait tout trouver sur place et travailler tous les produits au plus vite puisque les moyens de conservation étaient pratiquement inexistants. Après Félicie, c'est sa fille <strong>Yvonne</strong> qui reprend la maison et qui la développe en créant sur les hauteurs de Moux-en-Morvan, et sur la route touristique naturelle entre Saulieu et le Lac des Settons, l'hôtel-restaurant « Le Beau-Site », et son annexe pour permettre d'étendre également les possibilités purement hôtelières. « Le Beau-Site », initialement extension de l'Hôtel du Centre, est devenu progressivement la partie principale de l'ensemble, jusqu'à devenir l'établissement unique. Sa situation exceptionnelle lui permet de dominer tout le village et d'offrir une vue magnifique sur les monts du Morvan. C'est un lieu magique dans lequel les plaisirs des yeux viennent naturellement s'ajouter aux plaisirs du palais. Par beau temps, la terrasse qui surplombe toute la vallée vous permet de passer de merveilleux moments de détente. Après Yvonne, c'est son fils <strong>William</strong> qui tiendra la barre pour repasser le flambeau ensuite à son fils <strong>Arnaud</strong>, Chef d'Orchestre de la salle, pendant qu'un autre fils, <strong>Pascal</strong>, chef cuisinier, est au « piano ». <em>Photos de l'album de famille<em>  Margalida et photos couleurs </em>de <a href="http://studionegativo.com/">Véronique Poczobut / Studionegativo</a> </em>
Carte_postale

Au milieu du 19ème siècle

aux fourneaux

Les ancêtres du Beau Site régalaient déjà les papilles…


les ancêtres

… des voyageurs, des ouvriers agricoles et bûcherons

Beau Site

Dans les années 50, c’est Yvonne qui reprend la maison



William Margalida, le père

Puis son fils William

IMG_0255[1]

Depuis peu, l’hôtel est géré…


le chef cuisinnier

par Pascal qui est chef cuisinnier

Enfant du pays

… au restaurant Beau Site tenu par son frère Arnaud